L’HISTOIRE du GRAMOPHONE et des VINYLES 💿


Aujourd’hui mes chères petites tasses,
vous allez être confrontés à un objet que certains d’entre vous connaissent déjà,
mais qui reste quand même un objet ancien, les vieux greniers sont souvent remplis de ces merveilles, le gramophone. Alors déjà avant toute chose, il faut préciser
que cet objet est totalement inutile sans ceci : le disque, ou bien appelé vinyle,
appelé comme cela pour sa matière. Ils sont indissociables, à moins de posséder un gramophone pour une collection, ce qui est fort admirable. On l’appelle souvent le phonographe, alors qu’en fait c’est absolument faux ! Le phonographe c’est son ancêtre, et oui,
c’est comme comparer Salamèche avec Dracaufeu, la qualité est différente ! C’est juste
que les gens ont trouvé ça plus simple de le définir de la sorte, phonographe est devenu un terme populaire. Mais pour savoir d’où vient ce bel objet
nommé gramophone, revenons au milieu 19e siècle. Ah bah si, on est obligés ! Les techniques
d’enregistrement de divers sons n’existaient pas. Ah si, quelques essais de ce genre ont eu
lieu, mais pas très convaincants, quoique majeurs pour l’époque. D’autres types d’expériences ont eu lieu,
les inventeurs tatonnant dans les recherches, lentement mais sûrement. 17 ans plus tard, en 1877, le paléophone, signifiant voix du passé par son caractère d’enregistrement audio, a été créé par le français Charles Cros, car il a remarqué que, je cite : « si
l’on fait passer le stylet dans les sillons qu’il a creusés, la membrane à laquelle
il est rattaché reproduit les paroles, chants et musiques » précédemment gravés. Un stylet peut désigner cela, et les sillons
creusés ce sont les marques sur les disques, mais oui vous voyez de quoi je parle. Bon, dans ces années-là les disques n’étaient
pas encore d’actualité, des membranes élastiques étaient utilisées pour creuser des sillons. C’est donc cette année que tout s’est
joué, car le petit filou Thomas Edison, bien connu dans le domaine de l’électricité
aux Etats-Unis, a réutilisé ce procédé pour créer un meilleur appareil la même
année : le phonographe. Appareil ayant donc été conçu dans le but de restituer un enregistrement sonore, mécaniquement. Par contre, certains phonographes étaient
assez hors du commun, on peut le dire… Les sillons étaient présents sur ce cylindre,
contrairement au gramophone. Et oui, parlons-en du gramophone, parce que c’est quand même le sujet de l’épisode hum hum… Le gramophone a été la suite logique de
l’invention du phonographe. Inventé par l’allemand Emile Berliner quelques années plus tard, sérieux il s’appelait vraiment BERLINER alors qu’il était allemand ? Ouais, c’est assez étrange comme hasard. Breeef, alors comment ça marche cet objet ? à la différence du phonographe, les sillons étaient inscrits sur des disques rotatifs
à la place de cylindres rotatifs. C’est là la majeure différence avec son
prédécesseur, il était composé de disques sur plateau. Mais, ces appareils restèrent sous forme
de boîtiers, et le procédé mécanique n’était pas si différent en soi, juste plus pratique,
ben oui on gagnait quand même de l’espace par rapport à ce gros cylindre… Et c’est
une des raisons pour lesquelles on a tendance aujourd’hui à l’appeler phonographe… Emile Berliner n’était pas le seul à avoir
essayé de promouvoir un objet de la sorte au grand nombre, moulte autre inventeurs ont
essayé de lui faire de la concurrence… Mais c’est bien le gramophone qui a réussi à s’imposer. Berliner a commencé par une plaque de verre avec du noir de fumée qui la recouvrait, pour créer des sillons, mais ce fut un échec. Ou du moins, il a trouvé plus simple par
la suite : de la laque pressée sur du zinc. Ces disques faits en gutta-percha, mais wtf, quelle est cette sorcellerie ? du gutta-percha, mais ça ne veut rien dire ! Calme-toi, c’est ça du gutta-percha, c’est de la gomme. Des disques de plus en plus gros apparurent au fil des années, et aujourd’hui ces disques font 3 mètres de long et on ne sait plus
vraiment où les mettre. Bon alors cet objet est simplement composé d’un plateau tournant, actionné par la manivelle, un pavillon en tôle qui amplifie
le son, qui fait clairement penser à une fleur hein on va pas se le cacher, et là
c’est plus technique puisque le bras tubulaire tient un dispositif appelé tête de lecture. Cette tête de lecture, qui est vraiment fragile, c’est à la fois une aiguille, qui va se loger dans les sillons du disque en suivant sa rotation du centre vers les extrémités, et cette forme ronde qui s’appelle un diaphragme, qui peut être déplacé à volonté. L’aiguille va faire vibrer une membrane,
et le pavillon est là justement pour amplifier le son, qu’on l’entende un minimum quoi. Cet objet a eu tendance à être substitué
par d’autres au fil du temps. Faisons une frise chronologique des évolutions de l’objet si vous le voulez bien : Alors tout d’abord comme je l’ai dit précédemment, le phonographe au 19e siècle était son précurseur. Le gramophone lui a bien entendu succédé le siècle suivant. D’ailleurs, des gramophones-valises se sont démocratisés dans les années 20, plus facile à emporter en pique-nique, pour écouter
du Booba en plein air. Mais l’époque du disque 78 tours mis fin
à l’apogée du gramophone. D’ailleurs ces disques s’appellent aussi
disques phonographiques, la preuve que le terme gramophone et phonographe se confondaient). Le gramophone fût remplacé par la platine tourne-disques (ou électrophone), ayant fait une arrivée en fanfare dans les années 60-70. Appelé électrophone car c’est un phonographe électronique, et oui. On peut rajouter l’apparition du magnétophone à cette époque, mais cependant lui utilisait un système de bobines. Et puis la suite vous la connaissez bien,
c’est DAVID GUETTA À IBIZA !!! Ce n’est pas vraiment cela, mais pas tout à fait faux non plus. Aujourd’hui ce sont des techniques de reproduction sonores, permises par les nouvelles technologies. Si vous souhaitez voir des gramophones de vos propres yeux, il y en a à Paris au musée de la radio, ou au Phono Museum, je vous conseille franchement d’y faire un petit tour ! Ah oui aussi, les 2 personnes qui m’ont sévèrement
cassé les Bip… Qui m’ont interrompu pendant la vidéo, on les appelle Stash et Toine. Ils font des vidéos assez variées mais toujours avec de subtils trolls, personnellement j’aime beaucoup ! En plus ils vénèrent la sainte
patate, c’est dire… Je vous laisse ici pour cet épisode, espérant avoir encore plus développé votre curiosité pour les objets ! Et, quand on y repense aujourd’hui,
c’est vraiment très utile d’enregistrer des sons en fait…

64 Replies to “L’HISTOIRE du GRAMOPHONE et des VINYLES 💿”

  1. C'est vraiment sympa à voir, le montage est aux petits oignons !
    Suggestion de sujet : de la longue vue à la lunette astronomique :p

  2. Mais c'est qu'il carbure le matérialiste ! tu nous avait pas habitué à tant de vidéos xD Mais bon, on va pas s'en plaindre hein, et surtout que c'est toujours super intéressant !
    Bref super vidéo, continues ! 😀 (au passage, t'as changé la musique d'outro non ?)

  3. dis donc l'ami tu es bien chaud en ce moment 😉 toujours aussi bon!
    j'ai hâte de voir les prochains épisode

  4. Mon grand père en avait un et l'utilisait souvent quand j'étais petit. C'est comme ça que j'ai découvert le gramophone. Mais mon coup de coeur reste le tourne disque! ^^

  5. Ca me rappelle les Sims x)

    Raclure. C'est pas l'appel du 18 Juin, mais du 22, il a pas été enregistré le premier.

  6. Wut tu peut metre des vidéo et faire des incrustation en chrominance sans logiciel de montage ? Putain je comprend pas c'est quoi ce logiciel ? Encore un coup de steve jobs ? xD

  7. Même si je connaissais déjà ce gramophone , cette vidéo est géniale et elle m'a appris des choses 😜

  8. Mdr et moi qui faisais partie de ceux qui appeller ça "Phonographe" .. je dormirai moins con tiens !
    J'ai bien aimer l'incrustation des youtubers pour ensuite pouvoir faire la transition présentation de chaîne !

    En tout cas, j'espère que tu pourra garder ce rythme car il n'est pas déplaisant :p
    (je parle du temps de sortie de vidéo)

    bisouuuus !

  9. Hello, sympa ta vidéo, mais j'ai une question.
    Tout les Gramophones fonctionnaient comme tu l'indiques ? En particulier, concernant l'aiguille ? Car, j'ai déjà vu des gramophones et dans mes souvenirs, l’aiguille allait toujours des extrémités vers le centre (voici une vidéo qui le montre : http://www.dailymotion.com/video/xd1fmy_comment-utiliser-un-gramophone-phon_music)

  10. ATTENTION à 4:06 ce n'est pas du centre vers les extrémités mais des extrémités vers le centre, petite erreur de rédaction voilà voilà…

  11. Voilà, puisque je te dis que ton travail est admirable. Même Sir Gibsy le pense, alors ne me contredis pas quand je dis la vérité 😉

  12. j'aime trop tes vidéos. super intéressantes fin bref c'est génial ^^ Et n'oublie pas de remercier Sur Gibsy 😏

  13. Tu feras attention, l'appel du Général de Gaulle du 18 Juin n'a jamais pu être enregistré, car il n'était pas planifié, personne ne savait qu'il allait être diffusé. Les enregistrements que l'ont connait actuellement sont ceux des jours suivant puisque pendant quelques jours il a été diffusé par la BBC avec toujours le même message, mais à quelques fluctuations près.

  14. Wouaho! Mais je découvre une chaîne vraiment magnifique ici! 🙂 Déjà l'aspect de ta chaîne est très beau. Et en plus tu nous proposes des sujets intéressants, bien illustrés et bien expliqués. Un grand bravo à toi!

  15. Wow, je viens de découvrir ta chaîne, juste wow… Tu n'as que 8 000 abonnés?! Tu mérites tellement plus!!! T'es vidéos sont de superbe qualité et tellement intéressantes… Je te souhaite bonne chance dans le youtube game, tu as clairement un immense potentiel!

  16. Top la vidéo ; par contre "berliner" ne veux pas dire berlinois, mais en réalité c'est le nom d'une pâtisserie allemande. (En fait c'est à cause de Kennedy qui dans son discours avait dit "Ich bin ein Berliner" ce qui est faux, mais quand même compréhensible).

    Oui je sais je suis pointilleux. Mais c'est pour la culture !

  17. et de nos jours on en regrave et on mix meme dessu !! 😉
    vidéo d'un gars du coin qui mixe dessu au passage ! 😉
    https://www.youtube.com/watch?v=G6JarXKmgEY
    sinon super vidéo continue ca déchire ! :p

  18. On appelait aussi les vinyles des "shellacs" en référence a la matière utilisé dans la constitution des premiers disques…

    Sinon bonne vidéo, et c'est sympa de placer du Coldplay dans ta vidéo 🙂

  19. les premiers phonographes électriques existaient déjà dans les années 30, sous forme de meubles ou combiné radio/phono ( à lampes bien sur vu l'époque), ou sous forme de coffret a pain qui se glissait sous une radio a lampes classique et se branchant sur l'ampli du poste en "pick-up". Il a aussi existé des modèles de la taille d'une radio de l'époque, qui ne faisait que tourne disque et qui comprenait son propre ampli à lampes, on peut citer Pathé-Marconi par exemple…

    Dommage que tu n'ai pas cité quelques marques de tourne-disque des années " yéyé " comme Teppaz, Visseaux, Melodyne ou encore Philips/Radiola qui ont popularisé l'électrophone. Dommage aussi de ne pas avoir montré quelques gramophone à pavillon peint, en dégradé ou motif à fleurs.

    Mais sinon, ta vidéo est quand même pas mal, et le concept même me plaît !

  20. les premiers phonographes électriques existaient déjà dans les années 30, sous forme de meubles ou combiné radio/phono ( à lampes bien sur vu l'époque), ou sous forme de coffret a pain qui se glissait sous une radio a lampes classique et se branchant sur l'ampli du poste en "pick-up". Il a aussi existé des modèles de la taille d'une radio de l'époque, qui ne faisait que tourne disque et qui comprenait son propre ampli à lampes, on peut citer Pathé-Marconi par exemple…

    Dommage que tu n'ai pas cité quelques marques de tourne-disque des années " yéyé " comme Teppaz, Visseaux, Melodyne ou encore Philips/Radiola qui ont popularisé l'électrophone. Dommage aussi de ne pas avoir montré quelques gramophone à pavillon peint, en dégradé ou motif à fleurs.

    Mais sinon, ta vidéo est quand même pas mal, et le concept même me plaît !

  21. et aujourd'hui un technics mkII ca vaut 1200e T-T ta juste oublier les platines de mix qui ont révolutionnées a leur maniere la musique utilisée d'abord pour le reggae puis le rap et le techo jusqu'a aujourd'hui encore !

  22. Il y avait un gramophone chez ma grand-mère, qui avait des disques en cire hyper-fragiles . Je ne sais pas ce qu'il est devenu. Dommage

  23. À 4minutes 05. Tu te trompe je crois.
    La tête de lecture ne va pas du centre vers les extrimiter comme cité mais plutôt l'inverse. Elle li le disque de l'extérieur Jusqu au centre.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *